De « si j’avais été Grec, j’aurais voté SYRIZA » à « si j’étais socialiste, je voterai Front De Gauche »

Samedi 31 janvier au matin, le Front De Gauche présentait, à Vannes, ses candidats pour les élections départementales du Morbihan. Nous étions quatre à animer ce moment, deux femmes et deux hommes. Joël Gallais a commencé en faisant un point sur la situation politique sans manquer de souligner que « La victoire de SYRIZA a ouvert une immense espérance en Grèce, en Europe, en France, pour tous ceux qui refusent les politiques libérales austéritaires. Elle donne le signal qu’il est possible de gagner une majorité pour construire une société solidaire basée sur l’Humain d’Abord. Elle montre qu’il est possible de changer les gouvernements en place et d’ouvrir la voie à une autre politique. ». J’ai ensuite pris la parole pour développer nos thèmes majeurs de campagne et rappeler nos grands axes programmatique. Colette Bocher et Nadia Morel ont ensuite présenté nos candidats sur les différent cantons.

2015-01-31_FDG56_PlanLarge01
Crédit photo : Djemel Mokaddem, Press’ Papiers Agence

Voici ma prise de parole :

2015-01-31_FDG56_AlexandreScheuer02

« Avant de présenter les axes de bataille du Front De Gauche pour les élections départementales, j’aimerais revenir sur SYRIZA.. ..et en particulier évoquer certains commentaires que l’on a pu entendre en France.
Je pense à monsieur Cambadélis qui déclare que « c’est toute la gauche qui progresse » puisque « le PASOK – le PS grec – fait mieux que les 3% qu’on lui promettait » et obtient 13 députés. Cette « gauche » en est d’ailleurs tellement assommée que SYRIZA s’en retrouve obligé à une alliance de circonstance avec la droite souverainiste. Je pense aussi à Claude Bartolone qui annonce publiquement que, s’il était grec, il aurait voté SYRIZA..

..Eh bien moi, si j’étais socialiste, je voterai Front De Gauche!

Je voterai Front De Gauche car le 1er axe de notre bataille sera le rejet de la politique d’austérité ; le rejet de la politique d’austérité mené par la majorité, sous l’injonction de l’Europe et du MEDEF. Nous dénonçons la baisse massive des dotations aux collectivités locales qui atteindrait 28 milliards d’euro cumulés d’ici 2017, dont 2 milliards en moins pour les départements.
Notre 2ème axe sera le refus de la réforme territoriale dont les principales caractéristiques sont la remise en cause des communes et des départements, le renforcement du pouvoir des instances éloignées des citoyens que sont les intercommunalités et des métropoles, le redécoupage à la hache des régions.

Nous défendons la pertinence de l’échelon départemental et communal. Nous faisons le choix de la coopération entre les territoires plutôt que la concurrence – qu’elle soit totale ou libre et non faussé comme on peut nous le vendre- et nous veillerons à la proximité entre les élus et la population. Il est temps d’aller vers une VIe république qui redonne le pouvoir au peuple, instaure la proportionnelle à toutes les élections, accorde le droit de vote aux étrangers et mette fin au cumul des mandats.FDG_penché01

Puisque Chantal n’est malheureusement pas là, je vais vous exposé le 3ème axe qui est l’élaboration d’un programme départemental, dont voici les thèmes forts :

• Défense du service public, notamment en milieu rural, et particulièrement des hôpitaux de proximité. Nous agirons pour un service public de l’eau.
• Plan d’urgence contre la pauvreté et la précarité, en faveur du logement social.
• Environnement : soutien au logement collectif et non consommateur d’énergie, aux transports en commun, aux énergies renouvelables. Développement des filières non polluantes de gestion des déchets.
• Emploi : aides aux entreprises strictement conditionnées à des critères d’emploi, critères sociaux, critères environnementaux. Soutien à l’Economie Sociale et Solidaire, à l’installation des jeunes agriculteurs, à la pêche artisanale, aux filières locales durables.
• Défense de nos atouts industriels et des filières économiques, notamment la construction navale et STX.
• Ecole : agir pour la construction de collèges publics à Elven et Guidel, nous donnerons priorité à l’école de la République.
• Transports : renforcer la desserte ferroviaire, les transports collectifs, le ferroutage, le transport maritime.
• Arrêt du subventionnement de l’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes
• Assurer la desserte des îles du Morbihan dans le cadre d’une gestion directe de service public.
• Démocratie : associer les citoyens aux candidatures, à l’élaboration des programmes, aux interventions des élus. Revitaliser les structures de concertation des usagers, associations, syndicats. »

Tébé Sud était par ailleurs présent et à relaté l’événement dans son émission « l’instant T », incluant une intervention de Joël Gallais et de moi même, après une présentation de ce qu’il en était pour le PS :

2015-01-31_FDG56_TébéSud_AlexandreScheuer01

Une grande partie des candidats soutenue par le Front De Gauche était présent, dont moi-même pour Lorient..

2015-01-31_FDG56_candidats01
Crédit photo : Djemel Mokaddem, Press’ Papiers Agence

Cette prise de parole en version PDF : ICI

La plateforme électoral du Front De Gauche Morbihan :

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s